Vine / Youtube : Guerre des droits à l’image dans le foot

0
851
Vine et la violation des droit TV

On l’a bien compris, voir un spectacle de football coûte de plus en plus cher. Avec la hausse des contrats concernant les droits TV les amateurs de foot doivent se débrouiller (sans trop payer) pour accéder aux images. Parce qu’au fond, ce qui nous intéresse le plus, ce sont les buts ou bien encore les actions spectaculaires ! Dans ce domaine-là, les nouvelles technologies et les médias sociaux se sont développés tout à l’avantage des consommateurs de spectacle à moindres coûts. Alors que certains payent un abonnement chez Canal+ ou BeIN Sports, d’autres accèdent aux images grâce à Twitter, Facebook et Co sans dépenser un centime.

Le combat engagé contre Vine

C’est bien ce qui fait scandale aujourd’hui depuis quelques semaines dans les bureaux des diffuseurs et des associations de football : les spectateurs dans les stades filment les actions et les publient 2 secondes après sur le web. Tout le monde y a accès. Alors pourquoi faire des contrats faramineux avec les ligues de football pour avoir l’exclusivité sur l’image, alors que tout est instantanément accessible sur le net ?

C’est actuellement la discussion qui oppose l’application Vine et les détenteurs des droits à l’image.

Selon le directeur de la communication de la Premier League, Dan Johnson : « Il est illégal de filmer puis diffuser des extraits de rencontres de Premier League sur les réseaux sociaux. Cela constitue une violation de la propriété intellectuelle ».

Le conflit est de taille et les arguments fusent dans tout les sens. La définition de Droit Télévisuel est remise en cause, et on pourrait même se poser la question : jusqu’à quel niveau, celui qui paye sa place au stade, est-il maître des images qu’il enregistre sur son smart-phone ?

L’alternative YouTube

YouTube a une alternative de génie.
YouTube a une alternative de génie.

Dans le même domaine, mais plus positif pour l’écosystème du football cette fois : YouTube compte se distinguer en proposant de plus en plus de contenu footballistique à ses visiteurs. Selon le site ecofoot.fr, la  plateforme à enregistré au total 63,7 millions d’heures de visionnage de vidéos liées à la Coupe du Monde. YouTube compte bien s’accaparer ce marché, à la régulière et sans enfreindre les lois du jeu. C’est en favorisant des partenariats avec des clubs et des ligues de football que la plateforme compte proposer une plus large palette de contenu sportif à ces visiteurs. C’est notamment déjà le cas avec la Ligue BBWA, la LFP et d’autres encore. Pour le diffuseur, la stratégie permettrait de donner un joli coup de pouce à ses recettes publicitaires sans compromettre la “propriété intellectuel” des rencontres sportives.

Comme décrit, il y a un marché, et plusieurs façons de l’aborder.
En attendant la discussion est loin d’être close, mais ne nous prenons pas la tête hier soir c’était la victoire du PSG face à l’Ajax … et l’on vous propose de revoir le but de Zlatan en Vine! 😉

Vine et la violation des droit TV
Vine et la violation des droit TV

Votre avis nous interesse! Laissez un commentaire