Roland-Garros et IBM fêtent leurs 30 ans de partenariat

0
666

IBM, la FFT et Sébastien Grosjean, entraîneur du n°4 français, Richard Gasquet, ont présenté, ce mardi 26 mai 2015, leurs objectifs pour les années à venir en matière de connexion, de technologie au service du sport et sont revenus sur les trente années de partenariat qui lient le tournoi et IBM.

Cette histoire « Sport & Technologie » a commencé en 1985. C’est pour IBM « 30 ans d’innovations partagées ». En effet, durant toutes ces années, IBM n’a cessé d’évoluer aux côtés de Roland-Garros, fournissant les statistiques, les scores en temps réels, amenant les utilisateurs, les fans, les spectateurs à partager leurs émotions sur les réseaux sociaux. IBM est le premier partenaire technologique des quatre tournois du grand chelem. D’abord à Roland-Garros en 1985 et Wimbledon a suivi quatre ans plus tard. Pour comprendre cette union de Roland-Garros et IBM, revenons sur ces éléments apportés au cours de toutes ces années.

Alex Loth Claire Herrenshmidt Sebastien Grosjean
Alex Loth, Claire Herrenshmidt et Sebastien Grosjean au petit dej presse

IBM et Roland-Garros : 30 ans de partenariat

Rôle d’IBM

Retransmettre l’information liée aux matchs en prenant en compte les innovations technologiques. Une véritable alliance « sport et technologie ». Il s’agit là d’un engagement à collecter, traiter et diffuser les points, les résultats, courbes et information graphique. Une innovation qui évolue chaque année. Jusqu’à présent, IBM a enregistré et analysé plus de 41 millions de points. Cela permet d’enregistrer des statistiques et d’établir le profil des joueurs selon leurs points forts et leurs « points faibles ».

But d’IBM

Permettre aux fans de tennis de vivre leur tournoi de manière exceptionnel. Favoriser une expérience privilégiée.

Apports d’IBM à Roland-Garros

  • Analyse et diffusion des résultats en temps réel sur tous les supports : télévision, internet, tablettes et smartphones, cela permet également une certaine mobilité puisque l’on peut assister à un match, le voir à la télévision, ou via d’autres supports n’importe où l’on se trouve.

Claire Herrenschmidt, responsable des projets sportifs (sponsorship) chez IBM France « A partir de 1993, le challenge informatique véritable, c’était de gagner ce combat des résultats en temps réel. »

Sébastien Grosjean, ancien n°4 mondial, se souvient « avoir joué contre Carlos Moya en 1998. A la fin, on m’a remis une vidéo du match. Il n’y avait pas encore les statistiques. »

  • Le radar de vitesse au service
  • Le site internet multimédia www.rolandgarros.com qui permet d’apporter toutes les informations nécessaires aux amoureux du tournoi ; suivi des matches (scores) en direct, statistiques, réactions aux articles. Il est ainsi possible suivre les grands moments de Roland-Garros de chez soi ou ailleurs.
  • Social Leaderboard, analyse des sentiments sur les réseaux sociaux, principalementTwitter, en temps réel. Les fans évaluent leurs joueurs préférés etIBM évalue la côte de popularité des joueurs à travers le volume et le type de réactions générées sur les réseauxsociaux souvent provoquées par le lancement de questions et de thématiques. Et cela, tout au long de la quinzaine. Vous pouvez interagir avec leshashtags #IBMRG #RG15A savoir : Sur l’année 2014, Rafael Nadal a généré plus d’1,550 millions tweets sur toute la quinzaine, dont 800 000 tweets uniquement pour la finale alors que le Serbe Novak Djokovic a suscité 750 000 tweets sur les quinze jours du tournoi.

 

IBM Social Leaderboard #IBMRG

 

  • IBM SlamTracker propose une analyse « prédictive » des matchs très visuelle, avec des graphiques qui parlent. Ce système détermine trois critères de réussite d’un joueur d’après l’analyse de ses précédents matchs. Celui-ci doit tenir compte de ces trois critères clés gagnants pour optimiser ses chances de réussite. Les points sont collectés sur les huit années précédentes
  • Le Cloud computing : flexibilité, sécurité et absorption des pics de trafic permettent d’amplifier l’expérience des fans de tennis
Salle stats IBM
Salle stats IBM

Dashboard

Les nouveautés 2015

  • Nouvelle application mobile officielle qui enrichit l’expérience du fan de tennis où qu’il soit : statistiques, analyse en temps réel, moments forts en vidéo, la radio live
  • Tous les courts annexes sont produits cette année (jusqu’au court 17)
  • Premier affichage de l’infographie relatant les dates clés du partenariat entre IBM et Roland-Garros dans le stade à l’extérieur du court Philippe Chatrier en face de la place des Mousquetaires.

Infographie IBM 1er affichage

Les challenges pour les années à venir

Alex Loth, Directeur des Systèmes d’Information de Roland-Garros, parle de connectivité dans le stade, d’Internet des Objets (IOT), de 4K. D’ailleurs, il y a déjà 4 vidéos 4K installées sur le court central Philippe Chatrier. La transformation des videos 4K en HD donne un résultat supérieur et meilleur.
Il y a à Roland-Garros, sous forme d’expérimentation deux hotspots WIFI à la place des Mousquetaires et dans les jardins Gourmets. Donc, utilisation de la 4G, du mass wifi.

 

 

La raquette connectée

Rafael Nadal a joué pour la première fois ce mardi 26 mai à Roland-Garros avec une raquette connectée. Une visualisation des points de frappes est possible. Pour cela, rendez-vous sur la page de Rafael Nadal sur le site officiel de Roland-Garros. Babolat est la seule marque (pour l’instant) à fournir des raquettes connectées.

Sébastien Grosjean a expliqué l’usage de la raquette connectée de la marque Babolat, également partenaire de Roland-Garros :

« Cela permet d’analyser la vitesse de chaque frappe, la moyenne d’un coup. Les joueurs utilisent les statistiques sur IBM pour s’améliorer. Richard Gasquet se sert de ces données pour s’entraîner. C’est important sur les services, les retours mais surtout sur les deuxièmes balles de service. C’est vraiment là que la différence se fait dans les grands tournois. Roger Federer, actuel n°2 mondial, a la meilleure 2ème balle du circuit. Elle est en moyenne 15 à 20km supérieure aux autres. »

https://youtu.be/_aQ2-VSUTss

 

Pour obtenir une raquette connectée, c’est du sur-mesure. Sur le circuit, ils sont huit joueurs à jouer avec une raquette connectée, dont Rafael Nadal et Caroline Wozniacki. Chaque joueur à sa propre raquette préparée. On ne peut pas la trouver dans le commerce.

IBM à Roland-Garros

Les dates
1985 Signature du partenariat entre IBM et Roland-Garros
1987 Mise à disposition des premières statistiques et des scores à l’aide de boîtiers électroniques
1993 Mise en place des radars de vitesse au service
1996 Développement du site internet www.rolandgarros.com par IBM
1998 Mise en place de la première console de résultats « scores à la demande » par IBM
2006 Virtualisation des serveurs pour optimiser la consommation énergétique du tournoi
2011 Roland-Garros passe en mode Cloud privé avec IBM
2012 Lancement de IBM SlamTrackerTM avec les Clés du Match et l’analyse des données
2015 Développement des applications mobiles et refonte du site officiel pour améliorer les performances des fans

Les chiffres clés

  • 30 ans d’innovations partagées
  • Plus de 41 millions de points analysés et enregistrés
  • IBM produit pour 152 diffuseurs sur 184 territoires
  • Plus de 50 incrustations de la base de données des scores sur les écrans
  • 12 millions de visiteurs uniques (en 2013)

Petits pronostics de Sébastien Grosjean

« Les trois premiers français [Simon, Monfils et Tsonga] devraient se retrouver en huitièmes de finale. »
« Djokovic, Federer sont très bons. Et il y a quand même une pression mentale pour Rafael Nadal qui pour lui, doit gagner, sans quoi il devra se justifier. »
« En ce qui concerne Richard Gasquet, c’est difficile à cause de ses blessures précédentes et il manque un peu de puissance mais je pense qu’il sera présent en deuxième semaine. »

Votre avis nous interesse! Laissez un commentaire