Réseaux Sociaux : lorsque le digital s’invite dans la réalité

0
625

Arobase et Hashtag (mot-dièse) peuvent-ils prendre place sur le terrain?

Depuis plusieurs semaines, le sujet est dans toutes les discussions des amateurs de marketing sportif. Lorsque Omega Pharma – Quick-Step Pro Cycling Team, l’équipe de Tom Boonen, a présenté son nouveau maillot, le discours ne s’est pas portée sur le nouveau logo de l’équipe mais plutôt sur le flocage unique de chaque maillot ( à lire ici). En effet, chaque coureur de la Team Belge aura son identifiant Twitter sur sa propre tunique.

Néanmoins cette tendance n’est pas à mettre à l’actif de l’équipe managée par Patrick Lefèvre. Cette idée est apparue début 2012 lorsque l’équipe des Wings de Philadelphie (Lacrosse) a été la première équipe professionnelle à inscrire les identifiants Twitter aux dos des maillots et à la place des noms civils (infos complémentaires). L’objectif était alors d’obtenir plus de visibilité d’un point de vue national. Cette innovation marketing a finalement fait le tour de la planète sportive et aujourd’hui de nombreux clubs réfléchissent à faire la même chose.

Toutefois il convient d’étudier cette tendance qui intègre le digital à la réalité. L’objectif n’étant plus de faire parler du club via une nouvelle idée mais de faire la promotion des joueurs individuellement. Il est important de comprendre qu’intégrer le digital dans la réalité n’est pas toujours brillant et qui plus est utile pour les structures sportives. Voici quelques points qui permettent de réfléchir sur le sujet :

1.Tout le monde n’est pas connecté

Est-ce que remplacer les noms civils par les identifiants Twitter va améliorer la qualité de jeu ? Je ne pense pas. Pour tous les supporters qui ne connaissent pas et n’ont pas Twitter, il peut être perturbant/gênant de remplacer des « simples » noms par des @pseudo.

Voici quelques exemples :

  • Phil Neville : @fizzer18
  • Gaël Clichy : @gael_22
  • Neymar : @Njr92
  • André-Pierre Gignac : @10APG
2.L’engagement en direct

L’intérêt des réseaux sociaux est l’interaction. La possibilité de transmettre des messages à ses joueurs préférés. Or, lorsque ton joueur est sur le terrain, rien ne sert de lui envoyer un tweet, il ne répondra pas. A quand les joueurs qui twittent sur le banc de touche ?

En plus d’envoyer des messages aux joueurs, les spectateurs commentent le match. L’engagement des fans est de plus en plus présent dans les stades et sur les réseaux sociaux. L’augmentation des Community Managers en est la preuve. Dans le but de développer encore plus cette animation, je pense qu’il serait plus utile de floquer sur le maillot le Hashtag de la rencontre. (#equipedomexquipeext)

3.C’est le joueur qui porte le maillot pas le contraire

Jouer dans un club c’est faire parti d’une culture, d’une histoire. Certes les maillots ont évolués mais l’intérêt et toujours de mettre le maillot en valeur et non pas le caractère individuel du joueur qui le porte. D’autres outils peuvent être mis en valeur par les clubs pour promouvoir l’image de ces tweeps à crampon. Par exemple faire apparaitre l’identifiant sur la fiche technique du joueur du site internet.

Je ne suis pas contre d’intégrer le digital au réel. Les réseaux sociaux sont un merveilleux outil pour les clubs. A postériori de communiquer individuellement sur les joueurs, les clubs devraient communiquer sur leurs propre identifiants sociaux. Le FC Valence l’a bien compris en septembre 2011 puisqu’il a fait apparaitre son ID twitter sur l’emplacement principal du maillot. Alors qu’ils n’avaient pas encore de sponsor officiel, cette action leur a permis d’accroitre considérablement leur nombre de followers.

Valence_maillot_twitter

Autre exemple avec le Racing Metro 92 qui lui a intégré quelques-uns de ses identifiants (Facebook et Twitter) sur le panneau d’interview de la saison 2012-2013.

Mélanger le digital au réel est un phénomène qui va certainement prendre de l’envergure et pas seulement dans les stades. Néanmoins, d’après moi, il est important d’être en corrélation avec la communication globale du club dans le but d’adresser toujours les mêmes messages.

Qu’en pensez-vous ? L’apparition des identifiants Twitter sur les maillots est-elle une avancée ? Le digital doit il apparaitre sur réel ?

Votre avis nous interesse! Laissez un commentaire