La pêche sportive, future discipline olympique ?

0
204
Pêche sportive JO Jeux Olympiques

Le lauréat d’un concours olympique de pêche sportive aura-t-il prochainement droit à sa médaille d’or autour du cou ? L’idée fantaisiste ne l’est absolument pas. La Confédération internationale de la pêche sportive (CIPS), vient en effet de candidater devant le Comité international olympique (CIO) pour devenir discipline olympique.

Première étape pour la pêche sportive : être reconnu par le CIO

Loin de nous l’idée de vouloir doucher les espoirs des pratiquants, qui se retrouvent autour d’un etang (ou tout autre cours d’eau) pour assouvir leur passion de la pêche, mais ce ne sera pas pour 2020. En effet, les Jeux olympiques organisés à Tokyo, au Japon, ont déjà enregistré leur lot de nouvelles disciplines. On retrouvera le baseball-softball, le karaté, l’escalade, le surf, et le skateboard. Evidemment, pour recevoir l’aval des instances du CIO, ces sports ont dû remplir des critères d’évaluation classés par catégories. Voici quelques exemples : histoire et tradition, universalité, popularité, image/environnement, santé des athlètes, coût des infrastructures, etc.

Face à ces critères, le CIPS cherche d’abord à ce que la pêche sportive soit reconnue comme un sport par le CIO. Cette étape est essentielle et surtout cruciale pour le développement de la pratique. Cette reconnaissance décrochée au niveau international entraine automatiquement en cascade la reconnaissance de chaque Comité national olympique. Mais quels sont les atouts revendiqués par la CIPS ?

La pêche sportive : un sport ?

Fortuné Jaguelin, ancien Président de la Fédération mondiale, et Président d’honneur de la Fédération française de pêche sportive, argue que c’est « un sport comme un autre ». La pêche sportive réuniprès de 40 nationalités différentes lors des championnats du monde. L’ancien champion du monde poursuit en décrivant « un effort physique » nécessitant la prise en main de longues cannes. Et il rajoute que c’est surtout « un gros effort d’attention et une tension psychologique intense ».

Néanmoins, certains obstacles viennent ternir le dossier de candidature. La pêche sportive souffre d’un manque d’attrait pour les spectateurs, alors que d’un point de vue sportif, la part de chance dans la compétition est trop importante. Pourtant, à l’image de certains sports, comme le jeu de paume jusqu’en 1912 (JO de Stockholm), le tir à la corde jusqu’en 1924 (JO de Paris), ou le polo jusqu’en 1948 (JO de Londres), les pêcheurs ont eu droit aux honneurs olympiques en 1900 (JO de Paris). Un concours de pêche à la ligne sur l’Ile aux Cygnes avait couronné le picard, Emile Lesueur, mais son succès n’avait pas été officiellement reconnu par le CIO.

Alors, la pêche sportive pour Paris 2024 ? Affaire à suivre …

Vous souhaitez trouver un étang de pêche ? Voici le site idéal : https://www.etang-de-peche.fr

Votre avis nous interesse! Laissez un commentaire