King Power : sponsor comblé de Leicester

0
407
King Power Leicester

Alors que tout les championnats européens arrivent à leur terme, on peut dire qu’au niveau business celui qui remporte la palme d’or haut la main, c’est sans aucun doute possible le club de Leicester.

Personne ne les avait vus venir, et très peu d’entre nous auraient osé parier en ligne sur Betway et autres bookmakers sur une victoire finale des Foxes. Au passage, bien heureux celui qui a misé 10 euros, il remporte la modique somme de 50.000 euros, les cotes étant de 5000 contre 1 en début de saison.

Pour former son équipe, le propriétaire Vichai Srivaddhanaprabha n’a eu qu’à débourser 30 millions d’euros sur le marché des transferts, ce qui est une goutte d’eau en comparaison des sommes folles dépensées en Premier League par les grandes écuries comme Arsenal ou Chelsea. La recrue la plus chère du club (12 millions d’euros), le croate Andrej Kramaric, a été prêtée à Hoffeinheim. Kanté et Okazaki, à eux deux, n’ont coûté «que» 19 millions d’euros, bien loin des 60 millions dépensés par Manchester United pour Anthony Martial. 

Les retombées business du sacre de Leicester

On estime à 190 millions d’euros les retombées du succès. Ceci inclut l’augmentation de tous les postes de recettes du club. Sponsoring, droits TV, merchandising s’envolent grâce à la qualification directe en Ligue des Champions. A elle seule, elle va rapporter 30 millions d’euros, même en cas d’élimination lors des matches de poule.

Le chiffre d’affaire de 131 millions d’euros réalisé par Leicester lors de la saison 2014/15 va être littéralement pulvérisé lors de la prochaine saison avec les droits télé qui vont flamber et la participation au trophée aux grandes oreilles. On peut estimer un minimum de 200 millions d’euros. 

La bonne affaire du propriétaire thaïlandais et de King Power

Inconnu du grand public, Vichai Srivaddhanaprabha a racheté le club en 2010 pour 50 millions d’euros. L’homme a fait fortune avec ses magasins de duty-free King Power qui ont le monopole sur les deux aéroports majeurs de Bangkok.

«Vichai» comme l’appellent les habitants de Leicester, a su investir sagement dans son équipe. Sans dépenser des fortunes pour attirer des stars, il a axé sa politique sur un recrutement homogène. Pour former son équipe, il n’a eu qu’à débourser 30 millions d’euros sur le marché des transferts, ce qui est une goutte d’eau en comparaison des sommes folles dépensées en Premier League par les grandes écuries comme Arsenal ou Chelsea. La recrue la plus chère du club (12 millions d’euros), le croate Andrej Kramaric, a été prêtée à Hoffeinheim. Kanté et Okazaki, à eux deux, n’ont coûté «que» 19 millions d’euros, bien loin des 60 millions dépensés par Manchester United pour Anthony Martial.

Il a tout de suite tablé sur un retour sur investissement en obtenant que le stade de la ville soit baptisé le «King Power Stadium» et en y arborant des publicités pour une bière thaïlandaise et des panneaux écrits en thaïlandais, devenant le sponsor du club par la même occasion. Le maillot des Foxes, marqué du logo «King Power» est à présent connu de tous. Ainsi tout en injectant de l’argent d’un côté en tant que sponsor et pour le naming du stade, il en récupère les retombées de l’autre. C’est une belle leçon de retour sur investissement !

King Power Stadium Leicester

Leicester avec son titre ne fait pas qu’empocher de l’argent, les dépenses ont aussi considérablement augmentées. Il faut compter les primes qui sont prévues dans les contrats des joueurs en cas de victoire du titre et de qualification en Ligue des Champions. L’entraîneur a aussi sa part du gâteau. L’italien Claudio Ranieri, limogé par Monaco lors de la saison précédente, va toucher une prime de 6,5 millions d’euros selon la presse britannique. En addition à son salaire de 2 millions d’euros, le «tinkerman» va toucher la modique somme de 8,5 millions d’euros.

C’est finalement un très joli coup pour  Leicester City qui était au bord de la relégation lors de la saison précédant et qui avait le 14ème budget de Premier League. Tout peut arriver quand on a une bonne gestion financière. Certains devraient s’en inspirer…

logo King Power

Votre avis nous interesse! Laissez un commentaire