Interview Yan Kuszak speaker Coupe Davis et Fed Cup

0
458
yan kuszak speaker Fed Cup

Zoom sur une personnalité discrète mais pourtant qui a de la bouteille dans le monde du tennis. Yan Kuszak est à la fois l’homme de l’ombre et l’homme en lumière. Il est juge-arbitre international mais également speaker officiel des équipes de France de Coupe Davis et de Fed Cup.

C’est celui que vous voyez en début de matchs avec un micro et vous vous demandez qui c’est ? Aujourd’hui attachons-nous à découvrir cette deuxième casquette puisque les demi-finales de la Fed Cup débutent ce weekend (16-17 avril 2016). Yan Kuszak a accepté de répondre à quelques-unes de nos questions depuis l’Arena Loire, Trélazé, où aura lieu la rencontre entre la France et les Pays –Bas.

Yan Kuszak « Etre speaker au tennis, c’est mettre en valeur les joueurs et les joueuses, les équipes et l’événement »

En quoi consiste votre activité de speaker ?

Yan Kuszak : Etre speaker au tennis, c’est mettre en valeur les joueurs et les joueuses, les équipes et l’événement. Je suis speaker officiel des équipes de France de Coupe Davis et de Fed Cup depuis 2002. Je présente les rencontres à domicile. J’en ai fait une quarantaine. Par exemple, j’étais en Guadeloupe pour la rencontre France vs. Canada dernièrement. Et là, en ce moment, je suis à l’Arena Loire de Trélazé près d’Angers pour la rencontre de Fed Cup France vs. Pays-Bas. Jeudi soir (14 avril) j’étais le maître de cérémonie au dîner officiel. Aujourd’hui (vendredi 15 avril), je présente le tirage au sort. J’accueille les invités, je passe la parole pour les discours etc. Et sur le terrain, pendant les trois jours de rencontre en Coupe Davis, deux jours chez les filles, j’anime les cérémonies officielles, je lance les hymnes nationaux, je présente les équipes. Quand les joueuses échangent les premières balles, je résume leur palmarès en quelques phrases ce qui permet de solliciter les applaudissements des spectateurs. Enfin, je me fais fort de dire quelques mots dans la langue de l’équipe visiteuse, sens de l’accueil oblige !

Comment préparez-vous vos interventions avant les matchs ?

YK : Je travaille les biographies des joueurs et des joueuses. J’écris donc des textes sur base de leurs CV et mets en lumière les faits marquants de leur carrière et je glane toutes les informations qui sont pertinentes à transmettre aux spectateurs.

Vous connaissez bien les joueurs à présent. Quelles sont vos relations avec eux ?

YK : Je côtoie les joueurs et les joueuses, effectivement. Mais, chacun à sa place. Je ne suis pas là pour faire des selfies avec eux. Avoir un micro en main, côtoyer de près les protagonistes ne veux pas dire que je fais copain-copain avec eux. Il y a une certaine forme de distance à instaurer, d’autant qu’ils sont extrêmement concentrés et sollicités par ailleurs.

yan-kuszak-tennis

Yan Kuszak « 60% du boulot, c’est le hors micro, la préparation »

Comment devient-on speaker ? Comment en êtes-vous arrivé là ?

YK : Il n’y a pas d’école pour devenir speaker. Je fais partie de la famille du tennis depuis longtemps. J’ai d’autres cordes à mon arc dans ce secteur-là. C’est venu un peu par hasard, au feeling, en connaissant bien le tennis, en réfléchissant à une posture. 60% du boulot, c’est le hors micro et la préparation. Etre speaker, ce n’est pas uniquement s’exprimer dans un micro, c’est surtout un savoir-être en coulisses et un travail d’équipe avec les organisateurs.

Le métier de speaker, pour vous, cela n’englobe pas seulement qu’une partie sportive…

YK : Je suis speaker en Coupe Davis et en Fed Cup mais je décline également cette fonction en animateur-présentateur d’événements d’entreprises au sens large où il n’y a pas forcément le sport en toile de fond. J’anime ainsi des conventions de managers de 500 à 1000 personnes, dernièrement au Carrousel du Louvre, bientôt à Deauville. La richesse, c’est de s’imprégner de la stratégie des entreprises. Une bonne façon de se cultiver ! Etre speaker sportif ou modérateur de conventions, c’est de la com’, c’est tout simplement être au service d’un événement, c’est accompagner sa réussite.

Votre avis nous interesse! Laissez un commentaire