Interview de Jonathan Zwikel, directeur marketing et ventes du Mondial 2017 de Hockey

0
1661

Ancien joueur (professionnel) de hockey sur glace passé par Rouen et international Français, Jonathan Zwikel a quelque peu réorienté sa carrière mais reste toujours dans son milieu fétiche puisqu’il est désormais directeur marketing et ventes de l’organisation du Championnat du Monde de hockey sur glace à Paris Bercy en 2017.

Jonathan Zwikel

Bonjour Jonathan, nous parlions il y a peu du partenariat avec Oxelo. Que pouvez-vous nous dire sur ce partenariat ?

Ce partenariat est le fruit d’un long travail. Les premiers contacts entre la Fédération Française de Hockey sur Glace et Oxelo datent d’il y a 2 ans. Les choses se sont accélérées en avril 2014 quand nous avons reçu le Directeur Général de Décathlon Monde, Monsieur François Dewitte, pour le match France – Slovaquie à Grenoble qui a fini de convaincre François que cette union était pleine de sens.

En quoi cette union est-elle bénéfique aux 2 parties ?

A la FFHG, notre volonté est de travailler le plus possible avec des partenaires qui cherchent à donner un vrai sens aux projets. Pour moi, c’est l’avenir du sponsoring et c’est d’ailleurs aujourd’hui le cas à 100% avec Décathlon. Je ne rentrerais pas dans les détails du « deal », mais notre union va bien au-delà de l’intérêt financier (même si c’est important pour permettre à la FFHG de fonctionner). Génétiquement, Décathlon s’est toujours donné comme but de rendre le sport plus accessible et notre but est aussi de rendre le hockey plus accessible, donc nous allons nous aider mutuellement. Au-delà de l’objet central du partenariat (équipementier des Equipes de France), nous avons plein d’idées pour mettre notre projet commun en valeur, pour le rendre le plus riche possible dans une parfaite relation win/win, puis avoir été choisi par une marque de la notoriété de Décathlon est une vraie marque de reconnaissance pour la FFHG.

Le hockey Français semble en pleine (r)évolution ces derniers temps, qu’en pensez-vous ?

La FFHG a seulement 8 ans et est partie de zéro, je ne sais pas si les gens se rendent compte de l’ampleur de la tache ! Il a fallu commencer par les fondations, les choses qui brillent le moins mais sans lesquelles rien ne peut fonctionner. Aujourd’hui, les fondations sont en place et les murs sont solides, les dirigeants ont donc entamé la construction de nouveaux projets qui doivent permettre de passer de nouveaux caps. Sportivement, le travail de formation paye, les clubs bossent de mieux en mieux et la DTN s’est structurée et développée. Dave Henderson (coach de l’équipe de France) a fait un travail fabuleux pour faire fructifier tout cela. Toute la partie marketing et communication est aussi un chantier qui commence à grandir. On a plein de projets dans ce domaine, mais encore une fois, cela n’est possible que grâce au travail ingrat et au combien précieux qui a été fait depuis le début.  En 8 ans, la FFHG a obtenu l’organisation de l’événement de hockey le plus important du monde pour 2017 et la construction d’un centre fédéral (à Cergy-Pontoise) que le Handball n’a toujours pas malgré ses 500 000 licenciés, c’est fou quand on y pense !

Qu’est-ce qui va changer avec l’organisation de ce Mondial en 2017 ?

Le Mondial 2017 est la conséquence de ce que vous appelez la « révolution ». Nous avons 2017 car les dirigeants de la FFHG ont travaillé sérieusement, rigoureusement, sagement mais avec ambition, alors c’est une récompense du travail accompli mais aussi et surtout une responsabilité. Nous devons parfaitement réussir l’événement en lui-même (pas moins de 600 000 spectateurs sont attendus et environ 1 milliard de téléspectateurs regarderont l’évènement dans près de 130 pays). Nous ne pouvons pas nous contenter d’être parfait, nous devons être exceptionnels ! Mais il faudra aussi réussir à développer le hockey en France grâce à ce même événement. Si nous sommes au même niveau en 2018 qu’en 2014, nous aurons échoué. Mais nous n’échouerons pas ! Nous sommes partis sur un budget de 26 M€ et nous sommes en train de finaliser le plan marketing pour pouvoir commencer progressivement nos actions opérationnelles de promotion pour le début de l’année 2015. Vous en saurez donc plus très bientôt, mais vous n’avez pas fini d’entendre parler du « petit » hockey qui veut toujours grandir !

 

Nous remercions Jonathan Zwikel pour sa disponibilité.

PS : Autre bonne nouvelle pour le hockey sur Glace, L’Equipe 21 a décidé de diffuser des matchs de la Ligue des Champions.

Votre avis nous interesse! Laissez un commentaire