Interview de Denis Masseglia président du CNOSF

0
633

Hier au cœur de la Maison du Sport Français fut présenté le nouveau logo qu’arboreront désormais les institutions sportives françaises et leurs athlètes. Un dépoussiérage de 17 ans et un retour vers le passé par la présence du coq. Mais un coq stylisé que l’on doit à l’agence Leroy Tremblot. Ce lancement fut aussi l’occasion d’aborder les jeux de Rio et le Club France avec Denis Masseglia, président du Comité National Olympique et Sportif Français.

 

Denis Masseglia : « A partir du moment où il était impératif que chaque pays prenne un emblème symbolique il nous est apparu évident que notre coq devait faire son retour »

 

Pourquoi ce retour du coq sur l’emblème national ?

L’histoire est faite d’aller-retour. A un moment on a souhaité que l’identité olympique prime sur les identités nationales mais à partir du moment où il était impératif que chaque pays prenne un emblème symbolique il nous est apparu évident que notre coq devait faire son retour. Je souhaite insister que l’on a voulu un coq qui soit fédérateur de toutes nos fédérations et je crois que le design qui a été réalisé correspond bien à ce que l’on attend de lui, il a une certaine allure, une certaine noblesse ; il est là pour illustrer le fait que le sport est un art.

Cette présentation est aussi l’occasion de présenter le Club France 2016 ?

Le club France Rio 2016 s’inscrit dans la continuité de ce que l’on a fait à Londres avec même l’ambition de faire mieux. On a surtout envie de célébrer des jeux au brésil qui s’annoncent exceptionnels dans un cadre magique. On va s’efforcer dans ce cadre (NDLR : il s’agit du prestigieux club Sociedad Hipica Brasiliera) de faire honneurs à nos hôtes, aux athlètes français et bien entendu à notre candidature (pour 2024) dont on espère que le Club France servira de tremplin notamment par rapport à certaines échéances, assez proches…

Denis Masseglia sur le Club France de Rio : « L’objectif c’est d’avoir le plus de monde possible. On sait que l’on pourra aller jusqu’à 8 000 personnes »

 

Ce Club France à Rio s’annonce t’il alors comme stratégique ?

C’est effectivement un lieu où toutes les rencontres seront permises parce que pendant les 15 jours des jeux tout le monde va et vient en toute liberté et que le codage classique, dirons-nous, est cassé. Mais au-delà des rencontres on a envie de donner aux gens l’envie de venir chez nous pour vivre une belle expérience en 2024 autour des Jeux olympiques et para olympiques.

Doit-on s’attendre à un lieu à la hauteur des ambitions françaises ?

On a dit que notre candidature serait à la fois responsable et innovante alors on va s’efforcer que le Club France soit également responsable et innovant, pas d’effets ostentatoires, mais beaucoup d’effets de partage, d’envies d’être présent, de convivialité, d’ambiance, beaucoup de monde…l’objectif c’est d’avoir le plus de monde possible. On sait que l’on pourra aller jusqu’à 8 000 et bien on s’efforcera de temps en temps d’atteindre ce chiffre. Cela s’annonce vraiment exceptionnel.

Votre avis nous interesse! Laissez un commentaire