Adidas lance sa campagne « All in or nothing »

0
901

Adidas prépare sa Coupe du Monde

 L’équipementier Allemand a lancé une campagne de communication visant à préparer et réussir sa Coupe du Monde. Ce lundi 26 mai avait lieu la soirée « All in or nothing » (comprenez, « donne tout, ou rien ») d’Adidas dans une casse de La Courneuve. 

L’occasion de présenter à nouveau les équipements Adidas qui seront présents à la Coupe du Monde au Brésil, comme le Brazuca (ballon officiel de la compétition), ou encore leurs dernières paires de chaussures :

 

f50 messi

 

brazuca

 

La destruction du bus de Knysna comme geste fort et représentatif du « All in or nothing » / Fil de la soirée

Convoqués à 20h15 pour une conférence de presse, c’est en réalité un happening qu’a organisé Adidas. pour les journalistes. En effet, nous avons du attendre environ deux heures et demi avant de découvrir ce à quoi la soirée était dédiée : l’apparition et la destruction du « bus de la honte » des Bleus, lors de la Coupe du Monde 2010 en Afrique du Sud. Suivi par de nombreux journalistes et invités, une grue a éventré et désossé durant 5 minutes le bus de l’Equipe de France de Football, avant de disparaître.

Adidas a invité chacun d’entre nous a effacer le passé afin d’écrire un nouveau futur, et soutenir l’Equipe de France de football pour le Mondial à venir.

Après sa destruction, puis sa compression, les « restes » du dernier vestige de Knysna renaîtront grâce  au sculpteur-designer Louis-Guillaume Piéchaud, connu notamment pour ses réalisations au sein de l’hôtel Lutetia. Il a été chargé de transformer le bus en une véritable œuvre, mais également de rendre le bus reconnaissable après transformation par l’ajout d’éléments identifiables (immatriculation, covering,…). L’œuvre qui sera exposée au magasin adidas des Champs Elysées sera par la suite mise aux enchères au bénéfice de l’association Diambars, pour son programme socio-éducatif Stade Sup qui vise à faire du « sport passion un moteur pour l’éducation

Si le symbole est fort, l’événement semblait un peu disproportionné par rapport au contenu. En effet Adidas, en faisant attendre longuement journalistes, guests, et invités, souhaitait créer un un besoin, un désir de découvrir la surprise. Même si la soirée était remarquable (DJ, expositions, bar, nourriture, consoles de jeu…), pour certains l’attente fût un peu longue et la déception certaine.  Au final le bus fût détruit au bout de 5 minutes, certains continuèrent la soirée, d’autres, venus spécialement en car pour l’occasion, sont repartis directement.

 

Votre avis nous interesse! Laissez un commentaire