Adidas et la Coupe du Monde 1954

1
2154

Adidas est à l’heure actuelle la première marque de football dans le monde. C’est elle déjà qui avait chaussé pour la première fois une équipe de football. A l’approche de la prochaine coupe du monde au Brésil, nous vous proposons de revenir sur la coupe du monde 1954, où la marque aux 3 bandes permit à l’équipe d’Allemagne de remporter la coupe face à l’invincible armada hongroise en chaussant les Allemands des premiers crampons.

 

La Fabrique des Frères Assler

La marque Adidas fut créée par un visionnaire : Adolph Assler. C’est après 1920 qu’il commence avec son frère Rudolph à confectionner des chaussures dans la buanderie familiale. Les deux hommes ont alors l’ambition de fabriquer les meilleures chaussures de sport, et ce dans chaque discipline. La fabrique de chaussures des frères Assler prend forme en 1924 lorsque les deux hommes décident de monter leur entreprise la « Gebrüder Dassler Schuhfabrik » (en français « fabrique de chaussures des frères Dassler »). Très vite, cette dernière prend de l’ampleur : moins de 10 ans après sa création, l’entreprise parvient à équiper des sportifs dans plus de 10 disciplines.

Pourtant l’entreprise familiale ne dure pas. Adolphe Assler lance en 1948 sa propre marque, contraction de son surnom (Adi, le prénom Adolphe étant plutôt mal vu à l’époque en Allemagne) et de son nom (Assler) pour donner Adidas. Son frère Rudolphe, décide quant à lui de lancer sa propre marque: Puma.

 

Les premiers crampons de football

 190742-allemagne-54-une-jpg_86484

La première chaussure de football sort de l’entreprise Adidas en 1949. La fabuleuse histoire d’amour entre Adidas et le football commence réellement lors de la coupe du monde 1954 organisée en Suisse. L’Allemagne post-guerre (la RFA) tente de se reconstruire après le traumatisme lié à la fin de la seconde guerre mondiale. L’ombre d’Hitler plane encore sur l’Allemagne et le pays se cherche des héros.

Le football lui en donnera l’occasion ; et Adi Dassler n’en est pas totalement étranger. L’équipe d’Allemagne, équipe moyenne sur le papier se qualifie pour la finale à la surprise générale. A Berne, cette équipe composée d’anciens prisonniers de guerre et d’artisans, est donnée perdante face à l’invincible armada hongroise. Victorieux de 27 de leurs 31 derniers matchs le « Onze d’Or » Magyar des deux stars Ferenc Puskas et Sándor Kocsis a infligé un cinglant 8-3 à la RFA en phase de poule.

Personne ne voit les Allemands l’emporter. Pourtant ils ont dans leurs rangs un conseiller technique du nom d’Adi Dassler. Ce dernier équipe les Allemands tout au long de la compétition. Pour cette finale, qui se joue sur un terrain boueux et peu praticable, les Allemands sont équipés de crampons vissés. Avec ces crampons, ils ont un avantage certain que n’ont pas les Hongrois, ils sont beaucoup plus stables et possèdent des chaussures beaucoup plus légères. Il s’agit à l’époque des premières « chaussures modernes », elles ne possèdent aucune semelle à base de cuir. Les crampons étaient jusqu’alors surtout utilisés en football américain, il s’agissait donc d’une véritable révolution qui permit aux Allemands de remporter une victoire historique.
Par la suite, les crampons furent utilisés dans le football et développés afin de s’adapter à tous les types de terrain.

L’Allemagne l’emporte ce jour-là en finale 3-2. C’est le « miracle de Berne », un exploit qui signe le retour de l’Allemagne sur la scène internationale, le retour d’une unité allemande ; mais surtout l’avènement d’une marque qui sera l’un des leaders dans le monde du football ensuite, une marque qui prouvera à maintes reprises que l’impossible n’est rien.

 

Sources : http://www.prodimarques.com/sagas_marques/adidas/adidas.php

1 commentaire

Votre avis nous interesse! Laissez un commentaire