Yannick Noah, capitaine de l’équipe de France : « Je veux croire que je ne suis pas là par rapport à mon image ! »

0
361

C’est en excellent communicant que le tout nouveau capitaine de l’équipe de France de tennis, Yannick Noah, s’est exprimé sur son arrivée à la tête de cette équipe aujourd’hui en conférence de presse à la Fédération Française de Tennis, à Roland-Garros. Le « tout nouveau », il faut bien évidemment le dire vite car le capitaine, âgé de 55 ans, n’en est bien-sûr pas à son premier coup d’essai puisqu’il a gagné la Coupe Davis à deux reprises à ce poste (1991 et 1996).

Yannick Noah « Je suis confiant. L’objectif c’est d’être prêt au 1er tour en mars 2016 »

Unanimité et Autorité, comme maîtres-mots

Après avoir été contacté fin août par la FFT pour remplacer Arnaud Clément à la place de capitaine de l’équipe de France, une chose était claire pour Yannick Noah : prendre sa décision après en avoir discuté avec les joueurs. Il y a eu une véritable cohésion de groupe autour du projet de Yannick Noah. « Les joueurs adhèrent à mon plan. »
Pour Noah, travailler dans l’urgence est une nécessité. L’objectif est d’être prêt à 100% dès le vendredi (début des quatre rencontres de Coupe Davis dans l’année). Pour arriver à cet objectif, « il faut savoir faire preuve d’autorité. Je veux croire que je ne suis pas là par rapport à l’image. J’apporte l’expérience du jeu. Je parle de tennis aux joueurs et rien d’autre, pas de mes concerts. Mon seul but, c’est de donner du bonheur. Et pour cela, il va falloir [avec l’équipe] travailler et donner le meilleur de soi-même. » Il rajoute : « Il faut apprendre à se dire les choses et toujours se remettre en question. Il faut passer du temps ensemble. Il faut s’adapter et ne pas se laisser polluer par l’extérieur. »

L’éviction d’Arnaud Clément

Selon Yannick Noah, « le fait que la FFT prenne des décisions, c’est une bonne chose même si ce n’est pas simple. » Noah est tout le temps en contact avec Arnaud même si en ce qui concerne l’échange par rapport à la gestion de l’équipe, chacun a ses méthodes. « J’ai toujours été disponible pour Arnaud mais il ne m’a jamais rappelé. C’était dans son mode de fonctionnement. Donc, aujourd’hui, ce n’est pas d’actualité [que je fasse appel à lui]. »
Pour le nouveau capitaine, il ne faut pas perdre de vue l’objectif principal qui est de redonner de l’espoir et le sourire aux supporters. « Ce qui compte, c’est ce qui se passe sur le terrain, comment se comportent les joueurs sur le court, dans le box, la communication les 3 jours qui précèdent la rencontre. Mon rôle, c’est de leur organiser un environnement dans lequel ils se sentent tous bien. »

Quand les joueurs eux-mêmes refusent pour le moment de donner publiquement leur avis sur ce changement, comme Jo-Wilfried Tsonga, qui préfère rester concentré sur son jeu plutôt que de réagir à ce qui se dit, Thierry Tulasne, ancien joueur de tennis (meilleur classement n°10 en 1986), lui s’est exprimé : « l’éviction d’Arnaud Clément a été un drame pour nous. On l’aime beaucoup et on a de la peine pour lui. Ce ne sera pas simple pour Yannick. »

Le staff de Noah

En ce qui concerne la composition du staff de Noah, il faudra encore attendre un petit peu. L’intéressé parle d’une semaine à une quinzaine de jours. Ce qui est certain, c’est que nous en saurons plus avant le tournoi de Bercy 2015 (31 oct-8 nov).

AUCUN COMMENTAIRE

Votre avis nous interesse! Laissez un commentaire