Droits sportifs : Altice affiche ses ambitions

0
353

Alors qu’en aout dernier, le groupe média et télécoms de Patrick Drahi avait surpris le monde sportif en acquérant pour une somme de 50 millions d’euros les droits du championnat de France de basket pour les 5 prochaines saisons, Altice avec la récente acquisition des droits du championnat anglais de football (Premier League) sur 3 ans pour une somme évoquée de 100 millions d’euros par an se place désormais dans la cour des grands. Une position qui pourrait inquiéter certains diffuseurs « historique », en premier lieu, le groupe Canal + dont la Premier League était l’un des produits phare.

Dans un communiqué, Richard Scudamore, patron de la Premier League, précise le « deal » : « Nous sommes honorés qu’Altice ait choisi d’investir dans la diffusion des saisons 2016/2017 à 2018/2019. Altice possède des antécédents reconnus en tant qu’entreprise internationale dans les télécommunications et nous sommes impatients de travailler avec eux pour offrir à nos fans français -et aux autres territoires pour lesquels Altice a acquis les droits- une couverture de haute qualité de la Premier League

Altice : des droits mais pour quels supports ?

Le groupe Altice aura de nombreuses possibilité de diffusion comme le confie Nicolas Rotkoff, directeur des contenus, au journal L’Equipe (édition du vendredi 27/11/15) : « Au sein du groupe, on a un certain nombre de chaînes : Ma Chaîne Sport, MCS Extrême, des chaînes d’information comme BFMTV, des radios comme RMC, etc… Bien évidemment, le partenariat avec la Premier League concernera toutes les antennes du groupe. Et il sera certainement nécessaire de créer de nouveaux produits pour les abonnés«  car le groupe ne revendra pas ses matches bien au contraire : « On diffusera l’intégralité des 380 matchs. (…) Cela nous permettra d’exposer le football anglais sur tous les supports, n’importe où, à n’importe quel moment, pour tous nos abonnés »

Et l’on pense bien évidemment à un portail vidéo dans lequel figurera notamment l’offre de vidéo à la demande, Zive, que le groupe a présenté il y a 15 jours avec là encore des contenus exclusifs, notamment en 4K.

Une politique d’investissement donc pour une stratégie agressive sur les contenus qui fait d’Altice un nouvel interlocuteur de poids pour les détenteurs de droits notamment sportifs.

Entre les groupes Altice, Lagardère (Canal+), Discovery (Eurosport), beIN Media Group (beIN Sports) en attendant l’arrivée des Apple, Google et autres potentiels diffuseurs ; les offres de contenus sur le marché français se trouvent un peu éparpillé…c’est donc une mosaïque d’abonnements qui attend le consommateur de sport avec cette grande question : celui-ci serait-il prêt à payer ? Et si oui, combien ?

AUCUN COMMENTAIRE

Votre avis nous interesse! Laissez un commentaire